Le Centre Périnatal de Proximité

Pour un suivi de grossesse, un suivi gynécologique ou une consultation de pédiatrie, nous vous accueillons du lundi au samedi.

Le Centre Périnatal de Proximité propose une offre complète de soins : consultations avant et après l’accouchement, préparation à la naissance, échographies « 4D » pour des diagnostics de pointe, mais aussi des suivis gynécologiques et des avis pédiatriques pour les enfants. Le Centre prend aussi en charge les Interruptions Volontaires de Grossesse en ambulatoire. Positionné au 2e étage du bâtiment principal, le CPP est animé par une équipe de gynécologues et de sages-femmes commune avec Beauvais (la filière femmes-enfants du territoire).

Nos activités de consultation

Chez toutes les femmes et à tous les âges, il est conseillé de consulter un gynécologue ou une sage-femme une fois par an.
Cette consultation permet d’échanger sur les différentes méthodes de contraception :

  • Contraception orale, stérilet, implant sous-cutané, etc.
  • Elle permet aussi de dépister une anomalie pouvant justifier des examens complémentaires : prélèvement bactériologique, recherche d’IST (Infections Sexuellement Transmissibles), échographie, scanner, etc.

Ce suivi régulier permet de prévenir et de dépister le plus tôt possible des maladies féminines telles que :

  • Les maladies du sein (sénologie) par l’examen mammaire lors de la consultation et la prescription de mammographie ou d’échographie mammaire.
  • Le cancer du col de l’utérus par le Frottis qui est réalisé de 25 à 65 ans. Désormais, les tests et les rythmes de dépistage sont différents selon l’âge des femmes concernées et répondent aux nouvelles recommandations de la Haute Autorité de Santé. En cas de Frottis anormal, un examen complémentaire est demandé : la Colposcopie.
    Si tel est le cas, vous serez invitée à rappeler le secrétariat du Centre Périnatal de Proximité et un rendez-vous avec un gynécologue vous sera donné pour la réalisation de cet examen. La colposcopie est l’examen incontournable pour explorer le col de l’utérus lorsque les frottis sont anormaux.
  • Elle permet de repérer de façon précise les zones anormales, de juger de leur sévérité, de faire une cartographie pour les localiser et enfin pratiquer une biopsie si besoin pour obtenir un diagnostic de certitude.

Les IVG médicamenteuses sont assurées jusqu’à 9 semaines d’aménorrhée
au Centre Périnatal de Proximité et en lien avec l’hôpital de jour situé au même étage.

Droit à l’avortement : Une femme, y compris mineure, qui ne souhaite pas poursuivre sa grossesse a le droit d’en demander l’interruption. La pratique de l’avortement est règlementée et plusieurs étapes doivent être respectées.

Les étapes:

  • Après la confirmation par une prise de sang, il est nécessaire de faire une échographie de datation qui permettra d’estimer avec précision l’avancement et l’évolutivité de la grossesse pour choisir la méthode la plus adaptée.
  • Les consultations médicales préalables à l’IVG peuvent se faire avec un gynécologue ou une sage-femme. Le protocole choisi en fonction du terme de la grossesse sera précisé lors de la 1ere consultation et une information détaillée sera délivrée à la patiente.
  • Un entretien d’information, de soutien et d’écoute (c’est-à-dire un entretien psychosocial) doit être proposé par le médecin ou la sage-femme et réalisé pour les femmes qui souhaiteraient en bénéficier. Cet entretien est obligatoire pour les femmes mineures.
  • Un délai de réflexion de 48h est prévu entre l’entretien et la seconde consultation. En l’absence d’entretien, il n’y a plus de délai minimum avant la seconde consultation. Lors de celle-ci, la femme signe le consentement. Cette consultation est l’occasion d’aborder le mode de contraception ultérieure et une première prise de médicament constituera la première étape de réalisation effective de l’IVG.
  • Une hospitalisation sera prévue en hôpital de jour 48h plus tard pour une deuxième prise de médicament.
  • L’arrivée dans le service se fera à 8 h à jeun, et la sortie sera autorisée à partir de 14h, accompagnée.
  • Une fiche de conseils sur les suites normales de l’IVG sera remise ainsi qu’un numéro de téléphone à appeler en cas d’urgence. On insistera sur la nécessité d’une échographie de contrôle vers la 3e semaine post IVG en raison d’un risque possible de poursuite de la grossesse et l’obligation, en cas d’échec par méthode médicamenteuse d’avoir recours à une méthode chirurgicale si l’IVG est toujours le choix de la patiente.

Les IVG chirurgicales. Celles-ci n’étant pas réalisées sur le site de Clermont, la patiente sera alors dirigée vers un autre établissement, selon son choix.

  1. Une consultation obstétricale est obligatoire chaque mois à partir du 3e mois.
    Elle permet de veiller au bon déroulement de la grossesse et d’effectuer un examen clinique, de prescrire des examens complémentaires ou des traitements si nécessaire.
    Le Centre Périnatal de Proximité vous propose le suivi médical complet de votre grossesse de la déclaration de grossesse à la visite post-natale.
    Durant la 1ere visite, la sage-femme pourra répondre à toutes les questions que vous vous posez et vous informera sur le déroulement du suivi de grossesse dans notre service. Cette première consultation permettra d’établir le dossier médical, de réaliser un examen clinique, de prescrire les examens obligatoires et de compléter le formulaire de déclaration de grossesse.
  2. Après l’échographie du 1er trimestre, la question de la trisomie 21 et de son dépistage sera abordée. Dans un premier temps, une prise de sang HT21 définira si vous appartenez à un groupe à risque ou non. Si c’est le cas, vous pourrez bénéficier d’une seconde prise de sang, appelée DPNI pour un dépistage des trisomies (ces dépistages peuvent être réalisés sur place).
  3. Par la suite, un suivi régulier est recommandé et comporte environ 7 consultations, fixées tous les mois, chacune d’entre elles ayant un objectif précis.

Sept séances de préparation à la naissance et à la parentalité sont réalisées par les sages-femmes du Centre Périnatal de Proximité. Elles peuvent être individuelles ou collectives :

Des cours de préparation classiques : Participer à des cours de préparation à la naissance et à la parentalité vous permet de mieux préparer l’arrivé de votre enfant. C’est l’occasion d’aborder toutes les questions sur la grossesse, l’accouchement, les soins de bébé ou encore l’allaitement.

Des cours de préparation en piscine : Une activité sportive douce appréciée car les femmes enceintes se sentent plus capables de se mouvoir immergées dans l’eau.
Sophrologie : La sophrologie se compose de techniques qui amènent l’être humain à exercer une action bénéfique sur son corps et son esprit. C’est une méthode de relaxation qui a pour but de mettre le corps et le mental au repos afin de retrouver un meilleur équilibre physique et psychique. Pendant la grossesse, elle aide à :

  • Accepter les changements de son corps et développer une plus grande confiance en soi.
  • Respirer convenablement et récupérer entre les contractions.
  • Vivre son accouchement activement et sereinement.
  • Intégrer son statut de mère, de femme.

Appliquée lors de la grossesse, la sophrologie exerce une action sur la conscience de la future mère en développant tout son potentiel. Elle l’utilise au quotidien pour diminuer son stress, angoisse ou douleur ; le fœtus bénéficie d’un bain de relaxation enrichi d’endorphines et perçoit un environnement maternel harmonieux, bienveillant et accueillant.

Préparation à l’accouchement : Elles vous sont proposées par une sage-femme une fois par semaine à partir du 7e mois de grossesse. (Renseignements et prise de rendez-vous au secrétariat du CPP)

Un temps d’échange, seule ou en couple, pour aborder votre ressenti, vos besoins et vos difficultés, et vous préparer à devenir parents. Un rendez-vous personnalisé pour vous accompagner pendant votre grossesse et pour accueillir votre enfant dans le respect de vos choix.
Pendant cet entretien, vous pouvez aborder par exemple la question de :
– Mes droits
– Mes craintes
– Mon projet de naissance (mes souhaits, mes attentes)
– Mes questions sur l’allaitement
– etc.

  • Le monitoring fœtal permet de réaliser un enregistrement du rythme cardiaque fœtal à l’aide d’un appareil appelé « cardiotocographe ».
  • Il permet de réaliser à la fois un enregistrement du rythme cardiaque fœtal et un enregistrement des contractions utérines.
  • L’examen dure au minimum 20 minutes, mais il peut être plus long selon l’enregistrement. Cet examen est pratiqué lors des dernières semaines de grossesse ou en présence de facteurs de risque (retard de croissance, diabète gestationnel, etc.).

Au cours d’une grossesse « classique », il est prévu trois échographies de contrôle obligatoires.

  1. La première échographie (du 1er trimestre) est attendue avec impatience car elle permet de voir le fœtus pour la toute première fois. Elle a lieu entre 12 et 14 semaines d’aménorrhée (ou SA, la première semaine SA débute au premier jour des dernières règles). Cette échographie permet notamment de dater le début de grossesse (et donc la date d’accouchement) ainsi que la nature de la grossesse (y a t-il un seul fœtus ou s’agit-il d’une grossesse multiple ?) et le développement correct. Cette échographie joue un rôle essentiel dans le dépistage de la trisomie 21 par la mesure de la clarté nucale en association avec la prise de sang (tous les fœtus ont une petite poche de liquide sous la peau de leur nuque, mais elle est plus épaisse en cas de trisomie 21)
  2. La deuxième échographie (du 2e trimestre) a lieu entre 22 et 24 SA. Plus longue que la première, cette échographie permet de vérifier les différents organes du fœtus, de contrôler sa croissance mais aussi de déterminer s’il y a des malformations : elle est aussi appelée « échographie morphologique ». C’est aussi souvent lors de la 2e échographie que le sexe du est dévoilé.
  3. La troisième et dernière échographie (du 3e trimestre) se déroule entre 32 et 34 SA. Elle apprécie la vitalité et le bien-être du fœtus, sa croissance, l’abondance de liquide amniotique, la localisation du placenta et la position fœtale (qui peut encore changer mais elle sera contrôlée en début de travail.)

Echographe 4D. Le Centre Périnatal de Proximité est équipé d’un échographe Voluson E8. La qualité supérieure des images du système Voluson E8 combinée à des fonctionnalités avancées offre un niveau de performance élevé. Des images « classiques » en 2D d’excellente qualité mais aussi des technologies d’imagerie en 3D et 4D. 

  • L’échographie 3D : Outre la possibilité de voir, quand les conditions le permettent, le visage du bébé, ce procédé permet de voir le fœtus en 3 dimensions et peut faciliter le diagnostic de certaines anomalies. Elle vous offre le plaisir de partager de belles photos avec vos proches.
  • L’échographie 4D : cette échographie vous permet aux futurs parents de voir pendant l’examen le fœtus en trois dimensions, en mouvement et en temps réel. 
  • En gynécologie : Les échographies gynécologiques ou échographies pelviennes permettent, en dehors de la grossesse, d’explorer votre appareil génital : utérus et ovaires.
  • L’examen peut être réalisé par voie abdominale ou par voie vaginale. La voie vaginale permet de positionner la sonde au plus près des structures à examiner et d’obtenir des images de meilleure qualité que par voie abdominale (si vous n’avez jamais eu de rapport sexuel, la voie vaginale n’est pas possible donc n’hésitez pas à le préciser).
  • En fonction des informations recherchées, l’examen peut être programmé à une période précise du cycle.

Il est vivement recommandé par la Haute Autorité de Santé depuis 2014 et deviendra obligatoire dès juillet 2022. Il permet aux femmes d’exprimer leur vécu, leurs besoins voire leurs difficultés, afin que le suivi puisse être ajusté au regard de la discussion. Son objectif est de « repérer les premiers signes de la dépression du post partum ou les facteurs de risque qui y exposent et d’évaluer les éventuels besoins de la femme et du conjoint en termes d’accompagnement »

  • Des séances de rééducation périnéale sont prescrites après un accouchement pour retonifier cet ensemble de muscles fragilisé pendant une grossesse et un accouchement.
  • Les séances dispensées par une sage-femme permettront d’améliorer la prise de conscience du fonctionnement périnéal. Il est conseillé de commencer la rééducation environ 8 semaines après l’accouchement.

 

 

Pour accompagner au mieux les parents dans leur rôle, des ateliers sont proposés pour le couple ou en individuel.

Atelier « soins au nouveau-né » :

Une séance adaptée aux besoins et aux attentes de chaque femme et futur père pour préparer le couple à l’accueil de leur enfant à l’aide de conseils sur les soins et la toilette du nouveau-né.

Atelier « Conseil en portage » :

Le portage est un allié indispensable dans la vie des jeunes parents, encore faut-il savoir comment cet acte, bien que réalisé depuis la nuit des temps, doit être pratiqué.

Atelier « Massage bien-naître du nourrisson » :

Pour une rencontre tout en douceur afin de renforcer le lien parent-bébé.

L’atelier Massage est proposé en 4 séances :

  1. « Découverte »
  2. « Soulager ses maux »
  3. « Apaiser ses pleurs »
  4. « Stimuler sa motricité »

Atelier « Baby Yoga »

Pour renforcer le lien en complément des massages, accompagner le développement moteur, affectif et émotionnel du bébé. Postures et enchainements de Yoga adaptés au bébé

Atelier « Diversification de l’alimentation »

La diversification de l’alimentation consiste à introduire des aliments autres que le lait dans l’alimentation du nourrisson allaité ou recevant du lait pour nourrisson. Après 6 mois, le lait seul ne suffit plus et votre bébé aura besoin d’autres aliments pour continuer sa croissance et son développement. Cet atelier vous est proposé dans le 4e mois de votre enfant. La règle à tout âge étant de proposer sans jamais forcer.

Atelier « Massage de la femme enceinte » (proposé à partir d’octobre 2022)

Un soin relaxant prénatal pour la femme enceinte basé sur la bonne circulation des énergies du corps. Un massage pour détendre, apaiser, libérer les tensions et soulager les différents maux de la grossesse.

  • SUIVI PEDIATRIQUE                                                                                                  Tout au long de l’enfance et de l’adolescence, le pédiatre s’implique auprès de l’enfant et de ses parents afin de prévenir et soigner les pathologies infantiles, dépister d’éventuels troubles physiques ou psychologiques. Lors de chaque visite, il note dans le carnet de santé de l’enfant toutes les informations le concernant. Au fil des années, il tisse des liens de confiance étroits avec l’enfant et ses parents.
  • PREVENTION ET VACCINS
    Le pédiatre joue un rôle particulier et très privilégié auprès des familles. Sa pratique exclusive au service de la santé de l’enfant lui permet de détecter et prendre en charge rapidement des situations quelquefois graves ou, au contraire, de dédramatiser certaines situations bénignes qui, parfois, inquiètent les parents.
    Le pédiatre s’assurera également de la couverture vaccinale de vos enfants. Les vaccinations sont indispensables chez les bébés et les enfants. Elles permettent de les protéger efficacement et durablement contre différentes maladies infectieuses qui peuvent être graves.
  • GASTRO-ENTEROLOGIE PEDIATRIQUE
    Vous avez la possibilité de consulter un gastro-pédiatre au sein de notre service. La gastro-entérologie pédiatrique regroupe toutes les maladies du tube digestif et du pancréas de l’enfant. Il peut s’agir de maladies engendrées par des anomalies anatomiques ou génétiques, ou alors d’origine allergique, inflammatoire, ou auto-immune.
  • Les patientes consultant dans le cadre du Centre Périnatal de Proximité peuvent bénéficier d’entretiens psychologiques auprès d’une psychologue clinicienne (Géraldine CARDINAL) exerçant au sein même du service.
  • La prise de rendez-vous s’effectue auprès du secrétariat du CPP.
  • Ces consultations s’adressent aux femmes enceintes ainsi qu’aux patientes présentant un mal-être ou une souffrance psychologique pouvant prendre différentes formes : anxiété, stress, angoisse, humeur dépressive, problèmes affectifs ou relationnels, rupture, deuil…
  • En fonction de la demande de la patiente, le cadre thérapeutique sera défini lors de la première consultation. Des séances individuelles ponctuelles ou un accompagnement psychologique à court, moyen ou long terme se mettront alors en place afin de répondre au plus près des besoins de la personne.

Le Centre Périnatal de Proximité vous propose d’effectuer sur place tous les bilans liés au suivi de votre grossesse, mais aussi en gynécologie ou en pédiatrie.

 Pendant la grossesse :

Durant vos consultations, différentes analyses de sang vous seront prescrites. Elles sont primordiales pour détecter d’éventuelles infections ou anomalies chez vous ou votre bébé. Toxoplasmose, rubéole, syphilis, hépatites, HIV, groupage sanguin, dépistage du diabète gestationnel, etc. Tous ces examens ou dépistages ne sont pas de simples formalités, certains sont obligatoires et d’autres sont simplement proposés. Le médecin ou la sage-femme qui vous suit vous prescrira ces prises de sang ou analyses d’urine au cours de votre grossesse.

On vous offrira aussi la possibilité de passer les examens suivants pour s’assurer que votre grossesse se déroule normalement :

  • Au 1er trimestre de la grossesse : Un test de dépistage prénatal évalue la probabilité de trisomie 21. (« HT21 ») Grâce à une échographie et une prise de sang, le dépistage évalue la probabilité que le fœtus ait ou non une trisomie 21. Un deuxième test (« DPNI ») pourra ainsi être proposé uniquement aux femmes chez qui cette probabilité est plus élevée.
  • Dès le début de la grossesse et au cours du 6e mois en fonction de vos facteurs de risque : Un test de dépistage du diabète gestationnel (« HGPO ») (avec mise en place d’un suivi spécifique si le test est positif).
  • Au 8e mois : Un prélèvement vaginal à la recherche de Streptocoque B. Bien qu’il soit en général inoffensif chez la femme qui en est porteuse, ce germe peut cependant être transmis de la mère à l’enfant lors de l’accouchement. Une infection qui n’est pas sans conséquence chez un nouveau-né, du fait de ses faibles défenses immunitaires, c’est pourquoi un test de dépistage est systématiquement effectué en fin de grossesse.

J’ai besoin d’aide, je clique sur ce lien.

  • N’attendez plus pour vous faire aider ! En cliquant sur ce lien, vous serez redirigée vers des numéros d’urgence, d’écoute et d’information, et vers une plateforme de signalement qui vous renseigne aussi sur les associations près de chez vous. En naviguant sur ce site, vous ne laisserez aucune trace de votre passage dans l’historique de votre ordinateur.
  • Lors d’une consultation au Centre Périnatal de Proximité de Clermont, vous avez la possibilité de vous faire aider, n’hésitez pas à en parler.