Le chantier d’extension de l’Ehpad touche à sa fin

30 chambres reconstruites, un service spécialisé dans la maladie d’Alzheimer: notre Ehpad se modernise. Ouverture en septembre.

‹ Retour aux articles

Perdre la mémoire…
C’est probablement le symptôme le plus connu de la maladie d’Alzheimer. Pourtant, d’autres symptômes lui sont attachés comme les troubles du langage, la difficulté à effectuer certains gestes ou la perte de la reconnaissance des objets, voire des personnes. Source de profondes inquiétudes pour environ 750 000 personnes en France, mais aussi pour leurs proches, la maladie d’Alzheimer évolue sur plusieurs années ; ce qui signifie qu’elle peut être détectée très en amont et que le patient reste pleinement acteur de sa vie.

Pour cela, il faut repérer les symptômes, puis accompagner le patient. C’est ce qui sera proposé aux résidents de notre Ehpad par l’équipe composée de médecins, d’ergothérapeute et d’assistantes en soin gérontologique dès l’ouverture du nouveau bâtiment d’extension de l’Ehpad de Dupressoir. En accord avec le Schéma régional de santé, l’ARS et le Département ont conjointement décidé de soutenir ce projet à l’occasion de l’extension de 30 chambres, par la création d’un Pôle d’activités et de soins adaptés (PASA). De son côté, la mairie a grandement facilité la réalisation de ce chantier. Ainsi le PASA sera chargé d’accueillir en journée les patients de l’Ehpad souffrant de cette affection chronique. Le bâtiment de 1600 m2, actuellement en construction, a terminé la phase du gros œuvre. Il sera en mesure d’accueillir de nouveaux résidents d’ici à l’automne 2022. Toute l’équipe de Dupressoir, médecins, soignants, psychologues, travaillent depuis plusieurs années sur ce projet, désormais bien visible depuis la rue du Général de Gaulle. 

‹ Retour aux articles


Articles précédents